Restauration Panhard 24BT 1967

IV/ Finition de la Coque

Avant de s’attaquer à la carrosserie, la finition de la coque a demandé un mois de travail supplémentaire. Tous les angles ou les intersections de tôles ont été recouverts d’un mastic souple spécial pour éviter l’entrée d’eau et les premiers points de corrosion, inévitable sans ce traitement (voir photo N°7).

Après un léger ponçage, la coque était prête à recevoir sa première couche de peinture.

 

L’intérieur a été peint avec la même peinture que celle choisit pour l’extérieur : Polyuréthanne noir pur brillant. Sur le millésime 1967, la couleur noir pur était disponible uniquement sur demande.

Ayant complètement sablé ma voiture, je pouvais me permettre de choisir une couleur du nuancier de 1967 différente de celle d’origine de ma 24 BT (vert pale amande maquillé en rouge comme sur la plupart des 24). J’ai choisi le noir pour deux raisons :

La finition de la coque a demandé 15 heures de travail étalées sur mai 96

Coque

Retour Retour au sommaire Precedent Etape pécédente restauration Suivant Etape suivante restauration