Description BMW 2000C/CS

line

Présentation

Présenté en juin 1965, le coupe 2000 C/CS a fait une carrière relativement courte puisqu'il a quitté la scène en été 1969. Durant ses 4 ans d'existence, le modèle ne connut aucune évolution significative. Quoiqu'il en soit, on ne peut que regretter la disparition précoce de la cc 2000 CS ".

Carrossé par Karmann (qui dut certainement s'inspirer du stylé du coupé 3200 CS ", signé Bertone), ce modèle fut initialement proposé en 2 versions : " 2000 C " et " 2000 CS ".
La première citée affichait 100 chevaux tout ronds, (avec une transmission automatique), la seconde en offrait 20 de plus, par l'entremise de 2 carburateurs double corps très au fait de leurs responsabilités.

Cette série luxueuse et coûteuse manquait peut-être d'homogénéité ou de caractère, mais elle marquait également une étape importante dans l'histoire contemporaine de ta firme.

Le style BMW 2000C/CS

Le style du coupé 2000 C/CS a suscité quelques réserves. Le profil ne manque pourtant ni de chances; ni d'équilibre: Les formes générales s'avèrent harmonieuses; classiques et plaisantes. L'influence du précédent., coupé " 3200 CS " s'est fait particulièrement sentir dans le dessin du pavillon, doté de baies vitrées largement calculées, sans montant central.

bmw2000c

Vu de 3/4 avant (ou arrière); ce coupé aux dimensions déjà respectables semble en outre mal campé sur ses voies trop étroites et les passages de roues auraient gagné à être davantage " soulignés ".

bmw2000C

Près de 20 ans après sa présentation, la BMW 2000 C/CS accuse certes, quelques rides, mais sa silhouette passe encore très bien dans la circulation actuelle sans paraître vraiment désuète; ou vulgairement " rétro ".

II en va de même pour là conception esthétique de l'habitacle qui marie la note sportive au raffinement bourgeois.

Un rapide tour du propriétaire permet de constater que la firme, fidèle à sa tradition, a privilégié la discrétion et la sobriété, contrairement à, d'autres constructeurs, trop tentés d associer le moindre sigle pseudo sportif à une décoration de pacotille rappelant, de loin, l'ornementation des voitures de rallye.

Le premier contact avec l'habitacle se révèle positif.
Les sièges en velours, les boiseries courant le long de la planché de bord et sur le haut des portières créent une ambiance feutrée et raffinée propre à la détente et au bien-être. 4 adultes tiennent relativement à l'aise dans ce coupé aux lignes fluides. Les sièges offrent un bon maintien (ils sont dépourvus d'appuie-têtes)
bmw2000c
Le dessin du tableau de bord n'a guère vieilli. Et son agencement se révèle bien inspiré.4 cadrans s'offrent à la contemplation du conducteur.. Au milieu, une console centrale regroupé les commandes de chauffage, l'emplacement pour la radio, et les boutons poussoirs des 4 glaces électriques (un luxe à l'époque !). Le levier de vitesse tombe bien sous la main. bmw2000c

Plus bourgeois que vraiment sportif, le coupé 2000 C/CS n'en possède pas moins uni tempérament marqué; tempéré par un poids un peu trop élevé par rapport à la puissance disponible.

Moteur & performances

Le 4 cylindres à arbre à cames en tête d'une cylindrée de 1.990 cm3 développe, selon la version, 100 ou 120 chevaux DIN, soit un rapport raisonnable de 50 ou 80 ch/litre. Quant à la transmission standard, elle comprend 4 rapports synchronisés, tandis qu'une boîte automatique équipe lé coupé " C " dans la variante la moins puissante (le cocktail n'est pas très concluant, il faut dire).

Chacun connaît la sonorité à la fois rauque et veloutée de la mécanique BMW. Très agréable à l'oreille; elle inspire confiance dans ce groupe solide et bien conçu.

Sur le plan des performances, la " 2000 CS " offre des prestations tout à fait honorables. Dans les années 60, rares étaient les 2 litres susceptibles de dépasser les 180 km/h, et d'avaler le kilomètre départ arrêté en moins de 33 secondes. Le coupé " BMW " avait donc fixé la barre assez haut, dans sa classe.

Cela étant, ses 1200 kilos à vide contraignent le conducteur pressé à cravacher ses 120 chevaux sans relâche, pour obtenir des moyennes honorables, et des remises en action rapides. La qualité de finition de ce modèle se retrouve en toute logique sur la bascule.

Le 4 cylindres, gavé par. ses deux carburateurs double corps ".Solex " ne manque pas de bonne. volonté, mais il s'exprime plutôt à haut régime.

La version " 2000 C ", beaucoup plus paisible, se révèle manifestement sous-motorisée quelle que soit la transmission ; à 170 km/h, on fermé boutique, et les accélérations sont à l'avenant (le 0/100 est obtenu en 13,5 secondes contre 12 secondes pour la version " CS " ).
Les amateurs de conduite détendue apprécieront en contrepartie son onctuosité et sa douceur à bas régime.

Dans tous les cas de figure, la consommation demeure raisonnable, rapportée à l'époque considérée et à lé cylindrée. Sur route, il est possible de maintenir les exigences du 4 cylindres en dessous des 12 litres à une allure très respectable, tandis qu'en ville, les montées fréquentes en régime se soldent inévitablement par une dépense de près de 15 litres.

La boîte manuelle, quant à elle, offre un agrément incontestable. Maniable, efficace, sensible, son échelonnement (près de 160 en 3ème) permet une bonne utilisation des possibilités du moteur.

Impressions

Sur le plan technique, on dénote là présence de 4 roues indépendantes, guidées à l'arrière par des bras articulés, et des amortisseurs à double effet. Le freinage est assuré par des disques à l'avant et des tambours à l'arrière (avec servo-assistance).

Les freins apparaissent tout aussi satisfaisants, tant en progressivité qu'en efficacité, compte tenu du niveau des performances.

Le seul gros reproche concerne en fait la direction, précise mais lourde, et faiblement amortie: Sans vergogne, elle retransmet brutalement les inégalités de la route, et sa dureté exige un effort excessif sur route tourmentée.
Le fait est d'autant plus regrettable, que la tenue dé route du modèle ne présente aucun vice particulier.

Globalement sain, le coupé BMW s'exécute avec compétence, et sa motricité est à la hauteur de sa bonne adhérence. Les courbes sont franchies sérieusement, et ce n'est qu'aux allures très élevées que l'arrière consent à décrocher progressivement. Les 4 roues indépendantes et les amortisseurs réglés fermes sont évidemment responsables de ce comportement rassurant ; mais les sportifs regretteront sans. doute le caractère peu " pointu " de la " 2000 CS " et sa relative lourdeur.

Collection

Rapidement éclipsé par ses successeurs, le coupé BMW 2000 éprouve encore quelque peine à émerger de l'oubli où on l'a relégué un peu trop facilement. Moins recherché et moins coté que les " 2800 " et " 3.0 CS ", il n'en offre pas moins de réelles qualités à l'usage, et sa fiabilité mécanique prouvée se révèle tout à fait au niveau de sa qualité de finition.

Les exemplaires en très bon état d'origine sont rares aujourd'hui. Au fil des ans en effet, ces coupés ont échoué au bas de la coté argus, pour le plus grand plaisir des amateurs désargentés qui en ont usé et abusé, laissant le soin aux générations futures de payer les factures d'entretien... Nombre d'entre eux ont ainsi subi des dégradations parfois définitives qui détournent les meilleures volontés.

Restaurés où simplement entretenus et bien suivis, les modèles sains peuvent aujourd'hui dépasser les 30.000 francs. La " 2000 CS " demeure logiquement la version la plus appréciée, mais l'état peut parfois compenser l'absence du " S " si prometteur.

Comme toutes les " BMW " de cette époque, celles-ci rouillent insidieusement; en silence, et en profondeur... Une belle enveloppé ne doit donc pas inspirer confiance, à priori, et un examen approfondi des parois internes s'avère toujours indispensable, de préférence après avoir hissé le modèle convoité sur un pont.

Certaines pièces de carrosserie sont plutôt difficiles à trouver aujourd'hui. Et le cours du Mark n'arrange rien; on s'en doute; dès lors qu'il s'agit de prévoir quelques " petits frais ".

Fort heureusement; les organes mécaniques sérieusement étudiés n'occasionnent guère de problèmes s'ils ont bénéficié d'un entretien régulier.

Caractéristiques techniques BMW 2000 CS

BMW 2000CA DIFFÉRENCES

BMW 2000 C DIFFËRENCE AVEC 2000 CA

Retour Retour au sommaire

line

Vous êtes le Visiteur