Volvo p1800 Volvo P1800 en bref

1960-1973

line

Naissance de la Volvo P1800

Alors que les Volvo ‘Amazon’ connaissent un franc succès, la marque suédoise dévoile en janvier 1960 un très élégant coupe dont la ligne rompt radicalement avec celle des précédents modèles. L’innovation ne se fait pas seulement au niveau du style puisque dotée du nouveau quatre cylindres “B18B” fort de 100 ch SAE, la P1800 dispose d'une boîte 4 vitesses toutes synchronisées (avec overdrive Laycock de Normanville on option) et de disques Girling assistés à l’avant.

Jusqu’à 1962. les 6000 premières voitures sont assemblées en Angleterre par Jensen Motors Ltd, avec des éléments de carrosserie emboutis chez Pressed Steel & Co. La qualité de fabrication étant mauvaise, à partir de 1963 la production est transférée en Suède. Jusqu’à sa retraite, la 1800 évolue de façon constante.
p1800-a1.gif (46425 octets)

Volvo p1800 au fil des ans

1960
Présentation en janvier du coupé Volvo P1800 (moteur B18B 1780 cm3. 90 ch DIN à 5 500 tr/mn, 14,1 mkg à 3 400 tr/mn, 170 km/h) au salon de Bruxelles. Pare-chocs avant en deux éléments en forme de cornes de vache et écusson sur les montants de pavillon.
1963
La fabrication du coupé désormais dénommé 1800 S (96 ch DIN à 5800 tr/mn, 14,3 mkg à 3800 tr/mn, 175 km/h) est transférée d’Angleterre en Suède. Enjoliveurs de roues plus conventionnels. sellerie cuir, nouveaux panneaux de portes, disparition de l’écusson latéral, dossier des sièges arrière repliables, etc
1964
Nouvelle calandre, parechocs droits munis d’une bande de caoutchouc, nouvelles roues et sièges avec support lombaires en août.
1965
Nouvelle plate-forme et moteur hérités de la berline 144 (103 ch DIN à 5600 tr/mn. 15 mkg à 3800 tr/mn, 180 km/h en août.
1966
Kit moteur 135 ch SAE. Sus-pension arrière améliorée et limiteur de pression sur freins arrière. Jonc chromé rectiligne sur les flancs et détails de finition en août.
1967
Volant 3 branches et colonne de direction à absorption de choc en août. 1968 - Moteur B20B (1986cm3, 2 carburateurs Zénith-Stromberg et non plus SU HS 6, 105 ch DIN à 5 500 tr/mn, 16,5 mkg à 3 500 tr/mn).
1969
Avec le moteur B20E à injection Bosch D-jetronic, le coupé prend l’appellation 1800 E (120 ch DIN à 6000 tr/mn, 17 mkg à 3 500 tr/mn, 185 km/h). Freins à disques Girling sur les quatre roues, calandre noir mat, jantes alu, orifices de sorties d’air dans les ailettes arrière, tableau de bord imitation bois, etc.
1970
Boîte auto Borg-Warner trois rapports en option on août.
1971
La puissance du moteur passe à 124 ch DIN à 6000 tr/mn. En août, apparaît la version ES, un splendide break de chasse deux portes avec hayon. Calandre on ABS noir à bandes verticales, nouvelles jantes, vitres teintées, etc.
1972
Arrêt de fabrication du coupé en juin.
1973
Fin de production du coupé 1800 ES en juin.

 

Volvo P1800 et 1800 S / E / ES en images

Les premières P1800 se distinguent des “S” par un épais jonc chromé courbé, un écusson derrière la vitre de custode et des jantes spécifiques. Le pare-chocs en cornes de vache” est l’apanage des P1800.
A partir de 1963, le coupé P1800 devient “1800 S”. L’écusson de custode disparaît ainsi que le pare-chocs en “cornes de vache”, remplacé par un modèle plus conventionnel muni d’une bande de caoutchouc, en 1964. La calandre est rajeunie avant de passer en noir mat.
Un des point ayant contribué au succès et à la réputation de la voiture : elle a été choisie comme monture de Simon Templar alias Le Saint dans la série télévisée anglaise du même nom dans laquelle Roger Moore (ci-contre) sème tout le monde au volant de sa Volvo P1800 S
Les dernières 1800 S sont aisément reconnaissables à leur fine baguette latérale. Calandre noir mat, aérations dans les ailettes arrière et jantes tôle cerclées de chrome pour la 1800 E.
Les coupés P1800, 1800 S et 1800 E conservent tous cette poupe très typée années 60.
Le break de chasse 1800 ES apparu en 1971 opte pour un hayon on verre de toute beauté.
Fidèles à la réputation Volvo. les moteurs des coupés 1800 sont extrémement ro­bustes et fiables, un entretien régulier permet d’emmener sans problème ces moteurs au bout du monde. Les mécaniques des coupés s’avèrent Indestructibles

 

Retour Retour  sommaire previous dossier down Essai next Restauration

line

Vous êtes le Visiteur